... Bienvenue sur le site de l'Institut André Bodereau ...  

La place des familles

Les familles ont une place incontournable et nécessaire dans l'accompagnement de leur enfant. Cette place se décline dans le projet de service. Elle est à chaque fois singulière mais repose sur une volonté des professionnels que les parents soient acteurs dans l'élaboration et la mise en oeuvre du projet personnalisé de l'enfant.

Place des familles dans (extraits du projet de service)

  • La dynamique d'admission :

C'est au moment des premières rencontres que se joue le travail qu'on pourra accomplir avec le jeune et sa famille. Aussi, il est essentiel que les professionnels qui interviennent au moment de l'admission se situent dans une posture d'écoute et d'observation. Ainsi, plutôt que de figer ce moment,nous considérons que l'admission s'inscrit dans une durée (période d'observation de 3 mois environ) et qu'elle doit être la plus dynamique possible pour favoriser au maximum l'implication du jeune et sa famille dans l'accompagnement du projet personnalisé que nous élaborons ensemble à l'issue de cette période.

    • A l'issue de la période d'observation, les parents et les intervenants du service élaborent ensemble lors d'une réunion le projet personnalisé du jeune.
    • Les parents participent à la mise en oeuvre des moyens pour le réaliser en lien avec l'équipe du service.
    • Le service se doit de favoriser l'étayage parental et non de suppléer les parents.
    • En aucun cas, le service ne peut agir auprès du jeune sans l'accord des familles.

 

  • La mise en oeuvre du projet personnalisé :

Une fois la période d'observation terminée, l'accompagnemenmt entre dans la phase de mise en oeuvre du projet personnalisé.

Cette mise en oeuvre se caractèrise par :

    • des interventions directes des professionnels du service auprès du jeune (parfois avec sa famille) dans les différents lieux de vie (et parfois au service) ;
    • Des évaluations régulières de l'évolution du jeune ;
    • Des rencontres des intervenants avec le jeune et sa famille pour faire le point sur son évolution, soit de manière ponctuelle au regard de l'actualité et d'événements particuliers (au domicile ou au service), soit de façon plus régulière à raison d'une fois par an dans le cadre d'une réunion de projet pour reprendre l'évolution du jeune et ajuster le projet personnalisé au regard des objectifs fixés précédemment.

 

  • La sortie :

Tout comme l'admission, la sortie s'inscrit dans une durée. De la même manière, elle se fait en accord avec le jeune et sa famille. La séparation, souvent difficile compte tenu de l'implication des uns et des autres dans une relation durable, se travaille donc sur une période suffisamment importante pour que chacun (partenaires compris) en accepte la réalité.